A propos

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai vécu en Normandie jusqu’à mes 20 ans. Je ne pouvais qu’aimer les chevaux… même si rien ne me destinait à me spécialiser dans l’ergonomie de l’équitation! Après un M1 de lettres modernes et un M2 de management, j’ai travaillé en gestion de projets marketing pendant 2 ans, puis en communication pendant 1 an. Fin 2012, je décide finalement de me mettre à mon compte pour exercer le métier de conseillère en équipements équestres.

juin15_4

Cavalière depuis mes 6 ans, j’ai toujours dévoré tout ce qui me permettrait de connaître un maximum de choses sur les chevaux et l’équitation. Ma partie préférée des examens des galops, c’était la théorie… J’ai acquis mon premier cheval en 2009, le second en 2014, et ils me font bien comprendre qu’on n’a jamais fini d’apprendre!

C’est en me posant la question de la selle adaptée à mon premier cheval en 2009 que j’ai découvert la notion d’ergonomie de l’équitation, qu’on appelle saddle fitting. S’en sont suivis de longs échanges épistolaires avec Simone Ravenel, « Mrs Equimetric », et Muriel Schnoering de MS Sellerie, qui ont supporté mes questions incessantes avec beaucoup de patience ; ainsi que la découverte de la richesse du Web anglophone à ce sujet. Réalisant que les réponses obtenues pouvaient intéresser d’autres cavaliers, j’ai créé Saddlefitting.fr en janvier 2012, ainsi que la page Facebook éponyme, Saddlefitting.fr – Eugénie Cottereau.

A mon sens, l’approche globale et le travail en réseau sont les clés de la performance et de la réussite.

Grâce au blog, j’ai rencontré Glenn Hasker début 2012, saddle master anglais installé dans le Limousin, qui m’a enseigné quelques bases du saddle fitting, et notamment l’art de rembourrer les selles à panneaux laine. La sellerie K’valcade m’a soutenue dès le début, me procurant les produits dont j’ai eu besoin pour mes nombreux tests et me mettant à disposition atelier, outils et compétences – sans eux, je n’aurais rien pu développer.
J’ai complété mes connaissances en saddle fitting avec la maison Stübben entre 2013 et 2017, et Carsten Engelke, designer pour la maison Prestige, rencontré en 2013 également grâce à Thierry Civel, sellier Prestige en France. En septembre 2015, j’ai pris part à la formation internationale SaddleFit4Life pour le titre d’Equine Ergonomist, auprès de Jochen Schleese (directeur de la sellerie Schleese et formateur dans le monde entier). En septembre 2017, mai et juin 2018, j’ai travaillé au Royaume-Uni, aux USA et en France avec Gene Freeze, CEO et designer des selles de la marque américaine haut de gamme County Saddlery, découvrant de nouvelles façons de travailler et notamment d’adresser les problématiques spécifiques au haut niveau dans les disciplines olympiques.

J’ai également validé le Progress 1 en massage / palpation / stretching proposé par la formation en ostéopathie animalière de Jean-Michel Boudard ; le niveau 1 de Dialogues Intuitifs auprès d’Ariane Troubat, ; le niveau 1 de Communication animale avec Ophélie Plaà ; acquis les techniques de BodyWork des niveaux 1 à 3 en formation auprès d’April Battles de Holistic Horseworks. Et j’ai participé plusieurs journées d’information sur les sujets connexes de la dentisterie équine, du bit fitting, sur les questions de pieds nus ou non, de la locomotion…

En tant que cavalière ET en tant qu’ergonome de l’équitation, les connaissances et recherches au niveau de la posture du cavalier me sont fondamentales. J’ai donc pu échanger et pratiquer à ce sujet avec – entre autres – Christine Agassis des Jardins d’Akita, Véronique Corbeau d’Equi-Ideal, Gina Pitti des Ecuries du Berlion, Brigitte Remillon d’O Cheval, toutes spécialistes de ces questions. Le dialogue reste en permanent ouvert avec plusieurs ostéopathes, kinésithérapeutes et podologues pour comprendre les enjeux posturaux du corps cavalier… Je favorise le travail en réseau avec les autres professionnels : une équipe au service du cavalier et de sa monture est indispensable pour la réussite du projet équestre, quel qu’il soit.

Je travaille au quotidien avec des cavaliers de tous horizons et de tous niveaux, principalement des cavaliers des 3 disciplines olympiques, dont Pierre Beaupère, Adrien Berne, Karine Massot des Ecuries de Persévère en dressage ; Claire et Lou Fontanel du haras KRF et leurs étudiantes sport-études au Haras KRF en CSO ; ou encore l’équipe pédagogique et leurs élèves du centre équestre de la Borde Basse en complet.

Et je travaille surtout avec des selliers : détaillants, fabricants artisanaux ou manufacturiers, arçonniers… tous les acteurs susceptibles de donner corps à l’objet qui tissera le lien entre le cheval et son cavalier. C’est ainsi que j’ai conçu, avec la maison Stübben, le modèle de selle de dressage Edelweiss D, commercialisée pendant quelques années sur le marché français.

Depuis 2018, ma toute nouvelle société Ergonomie Equestre est titulaire de la licence de distribution exclusive des selles County Saddlery pour la France ; plus de détails à venir sur les prestations proposées d’ici début janvier 2019 =)

Enfin, en parallèle de mes publications pour divers supports, j’ai mené plusieurs actions de formation auprès de publics variés. M’ont ainsi fait confiance :

  • l’école d’ostéopathie de Jean-Michel Boudard (2014-2015)
  • la sellerie Hermès (2014)
  • la branche française de la sellerie Stübben (2015-2016)
  • la formation professionnelle d’enseignants d’équitation d’Alsace (2014-2015-2016)
  • la commission dressage du Comité Régional d’Equitation Rhône-Alpes (2016)
  • le sellier PLS (2016)
  • la compagnie d’assurance Cavalassur (2016-2017)
  • l’Association des Vétérinaires Equins de France de l’ENV Toulouse (2017-2018)
  • l’organisme de formation Formations Equestre du Vaucluse (2017)
  • l’école de shiatsu du Sud-Ouest (2018)

Depuis 2017, j’organise une formation en 120 heures à destination des professionnels du secteur équestre souhaitant se spécialiser en ergonomie de l’équitation (voir page dédiée).

Mentions légales :

Entreprise indépendante depuis 2012
SIRET : 53517564000049
N° d’agrément formation : 82 26 02410 26

Une réflexion sur “A propos

  1. […] Eugénie Cottereau, c’est une personnalité surprenante et passionnée. Elle ne passe pas par quatre chemins pour dire les choses, tout en se creusant (cassant ?) vraiment la tête pour les autres. Sans elle, peut-être qu’on aurait bien moins parlé de saddle-fitting en France aujourd’hui. Cela va même plus loin : le saddle-fitting, ce n’est pas juste une histoire de selle. C’est une approche systémique, holistique et empirique. Que de « -ique » qui rendent le domaine très savant… Et ô combien l’est-il. Impossible d’être expert en ajustement de la selle sans solide base en biomécanique, physiologie, dans toutes les disciplines (CSO, dressage ou loisir), quelque soit l’approche (classique ou naturelle) ou la technique abordée (LDR ou Baucher). […]

Les commentaires sont fermés.